Croqueurs de Nature

La nature en images, et bien plus…

Août 2017, la Provence en sépia

Posté le 5 septembre 2017 à 17h 00 dans Carnets de Nicolas par

05La Provence est un région qui m’inspire beaucoup sur le plan graphique. Après y avoir séjourné dans le cadre de rencontres organisées par mon ami peintre-carnettiste-aquarelliste Alain Marc, en 2014  (1e et 2e partie) et 2016 du côté de Salon, c’est cette fois-ci dans le cadre d’un séjour encadré par l’aquarelliste Patrick Fouilhoux, du côté de Forcalquier et de la Montagne de Lure que je vous présente cette publication. Autrement dit, après avoir approché  le Lubéron par son versant Sud-ouest, c’est maintenant par son versant Nord-Oriental que vous allez découvrir mes travaux graphiques.

Entouré d’un groupe sympathique, en particulier Ange Pieraggi (mais pas que lui), j’accompagne mes textes de dessins en sépia. Nous avons aussi eu la présence de la sympathique Maëva pour nos séances de modèle vivant.

Nous étions hébergés au Gîte des Magnans, dans le hameau éponyme, sur la commune de Pierrerue, géré par l’association Longo Maï. Se sont joint au groupe, Franck, le cuisinier, accompagné de sa femme Aude, et Maëva,  pour les séances de modèle vivant.

Dimanche 20 août 2017

Ci-dessous, en haut à gauche, la montagne de Lure sur son versant sud, sujet de notre sortie de la première matinée, puis le village de Lurs, qui lui fait face, et le village de Sigonce (ci-dessous, en bas). Je constate ici l’existence de toitures en lauze, comme pour celle de cette église au clocher à peigne.

Dimanche 20, lundi 21 et jeudi 24 août 2017

Sigonce n’est pas qu’un sympathique petit village (qui marque l’entrée sur le Lubéron, d’ailleurs). Il existe aussi une petite cascade au pied d’un pont et un endroit très agréable pour la baignade. Il s’agit du Lauzon, petite rivière de 25,2 km qui rend sa source dans la Montagne de Lure et se jette dans la Durance du côté de La Brilanne et Villeneuve.

Mercredi 23 août 2017

Mercredi 23 août 2017

Nous sous sommes rendus sur les hauteurs de Mane, au sud de Forcalquier, qui offre un point de vue intéressant sur les toitures, le clocher, le massif du Grand Lubéron et l’Observatoire de Haute-Provence.

Mardi 22 août 2017

Voici Lurs, village perché sur un promontoire qui domine la vallée de la Durance, aux carrefour des Monts du Vaucluse, du Lubéron, des pré-alpes de Digne et du Plateau de Valensole.

Jeudi 24 août 2017

Autre village caractéristique du charme de la Provence, Pierrerue, avec sa petite place, sa fontaine et son olivier.

Vendredi 25 août 2017

Rémy Myttéis, un des responsable du gîte est quelqu’un qui a plusieurs cordes à son arc, je dirais plutôt, à sa guitare. Nous sommes allés l’écouter un soir se produire sur la place Saint Michel à Forcalquier, accompagné sur scène d’un collègue musicien et de son fils Fabio, 16 ans.

Mercredi 23 août 2017

Nous avons été également témoins, à partir du gîte, un beau matin d’un départ d’excursions en ballon. Belle entrée en matière pour commencer une journée.

Vendredi 25 août 2017

Notre quotidien ne s’est pas résumé qu’à des matinées « in situ », mais également à des fins d’après-midi consacrées au dessin d’après modèle vivant. C’est sur ces quatre séries de nus que je termine ce récit.

C’est tout, pour le moment! …-

Nicolas.

Un de mes « coup de cœur », le « volet » provençal des aquarelles de Philipe Marty sur ce lien.

26 commentaires pour  « Août 2017, la Provence en sépia »

  1. Très sympa comme d’hab !! Beaux dessins de paysages, maintenant, il faut voir les aquarelles… 🙂
    Cette région à l’air magnifique, à découvrir…
    A+
    Mes amitiés
    Christian

  2. Emmanuelle dit :

    Belles traductions graphiques de cette partie du Lubéron, moins connu, loin de celui de l’événementiel, du bling bling et aux prix exorbitants.

    • Cette partie du Lubéron est éloignée des axes de communications rapides (TGV, autoroutes radiales), ce qui lui permet de rester plus authentique. Autrement dit, les petits coins de paradis ne sont pas réservés qu’aux nantis, par ce que ces derniers privilégient des lieux à proximité de transports et d’infrastructures rapides depuis Paris.

  3. Jo dit :

    Hello Nicolas… j’adore tes dessins en sépia… les paysages sont ainsi sublimes et ça change de l’aquarelle… ton trait est précis et régulier… ce qui donne un beau rendu… bravo…bon week-end !

  4. Beaumont Jean-Jacques dit :

    Toujours étonnant de vivacité.

  5. Mike dit :

    Salut.

    Comme d’habitude tu nous donnes envie de visiter ses lieux avec tes dessins en sepia.

    Merci à toi de nous faire rêver!

    Mike.

  6. Danièle dit :

    Merci de ces photos et dessins d’une région que nous connaissons bien…

    Nos enfants ont résidé à Dauphin et nous aimons beaucoup ces paysages et ces villages.

    C’est encore un peu préservé du tourisme de masse et très inspirant pour les artistes.

    Bravo et amitiés.

    Danièle.

    • Cette partie du Lubéron a le mérite d’être éloignée des axes rapides depuis Paris et des lignes à grande vitesses. Aussi, comme il faut un certain temps pour s’y rendre, il n’y a pas la spéculation immobilière que connait le Lubéron occidental entre Cavaillon et Apt. Quand le chaînon manquant de l’autoroute A51 entre Grenoble et Gap sera construite, peut-être que la donne changera.

  7. Pieraggi dit :

    Bravo Nicolas. J’apprécie surtout les paysages en sépia. Superbes!

    Amitiés.

    Ange.

  8. Josiane dit :

    Belle semaine,que vous avez passée là ! Bravo pour tous ces dessins de cette belle région.

  9. Hello Nicolas,et merci pour ton article. Perso, j’ai plus particulièrementapprécié les dessins d architectures en sépia .

    Encore un bel été qui se termine avec cet article de Provence.

    A bientôt.

  10. Jean-Marc dit :

    Bonjour Nicolas,

    J’aime beaucoup les dessin à l’encre sépia que tu as fait, c’est spendide. Tu es vraiment un très bon dessinateur !

    Amicalement.

    Jean Marc.

  11. Joao dit :

    Après être retourné sur le blog du Canal du Midi, ou j’ai particulièrement apprécié votre dernière publication sur les écluses de Fonsérannes (http://www.canaldumidi.com/Publications/2017/10/ecluses-fonserannes-2012-2017/), c’est tout autant avec plaisir que je viens de terminer la lecture de cette publication.

    Bravo pour votre trait précis et je suis impatient de découvrir les aquarelles.

    Salutations cordiales.

  12. Fabrice dit :

    Je partage entièrement ce qui a été écrit sur les commentaires précédents, et j’attends, moi aussi, la version de cet article avec les aquarelles.

  13. DOAN dit :

    Bravo Nicolas,
    J’aime beaucoup tes dessins, on vient de déménager et je nage dans les cartons, enfin, ton mail me donne envie de retrouver mes carnets et mes pinceaux le plus tôt possible!
    Je garde un bon souvenir de notre stage avec Alain, en Provence, envoie lui le bonjour si tu le voies.
    Bonne continuation, amicalement
    Liliane

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez ajouter un lien pour être suivi sur twitter en plaçant votre "username" dans cette boite.
Ne doit être placé qu'une seule fois (sauf si vous modifiez votre nom d'utilisateur). Pas de http ou de @ SVP 

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les smileys  :-)  :-(  ;-)  :-P  et d'autres, seront traduits en icones.

 

ℓεs ¢яσqυευяs ∂ε ηαтυяε

♥ ♦

© 2012-2019 JFB Croqueurs de Nature